Pourquoi un roman ?

Il aurait été simple que je vous réponde : « Pour le plaisir » et en effet, c’est la première réponse qui me vient à l’esprit.

Mais, après m’être posé, avoir soupesé mon livre, l’avoir feuilleté, presque senti ses pages en m’enivrant de l’odeur particulier du papier, je me rends compte qu’il y a plusieurs réponses à cette question finalement pas si simple:

1) Pour le plaisir, évidemment

Pour le plaisir de créer des personnages en leur attribuant à chacun son caractère. Pour le plaisir d’ériger des décors en s’y promenant par la pensée. Pour le plaisir d’imaginer des odeurs (Si ! Si ! C’est possible), des sons et des goûts. Pour le plaisir de faire plaisir au lecteur.

2) Pour exorciser ses démons

Ne m’asperge pas d’eau bénite, lecteur ! L’écriture est un moyen de poser sur le papier de vieilles rancœurs, de guérir de certains maux et de fermer de vilaines plaies. Certains personnages en sont le reflet. Les nombreux rebondissements de Les colonnes du temps correspondent souvent à des leçons de vie et à la façon dont nous devons les appréhender : colère, trahisons, mensonges, mort…

3) Pour donner une note d’espoir

Ha, le principe du ying et du yang. Face aux démons, les anges. La fin d’une histoire n’est pas toujours gaie mais dans tous les cas, l’auteur cherche à faire naître chez son lecteur une réflexion. Face à l’ombre je place la lumière, face à la mort, la (re)naissance et face au fou, le sage. Au final, dans ce monde où on semble mettre les ténèbres au premier plan, je souhaite pouvoir vous apporter la lumière. N’y voyez aucune idéologie renmanienne !

Un commentaire sur « Pourquoi un roman ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s